Express your nature.

Upload, Share, and Be Recognized.

Join with Facebook
or join manually
X
Posted By:kiosho
Comments:

Old Comments:

2009-04-30 05:44:20
Neptune fut la première planète à être découverte par calcul plutôt que par des observations régulières du ciel. Des perturbations inexpliquées dans l'orbite d'Uranus amenèrent deux mathématiciens (Urbain Jean Joseph Le Verrier et John Couch Adams, indépendamment l'un de l'autre) à émettre l'hypothèse de l'existence d'une planète plus lointaine qui influerait sur celle-ci. Ils en calculèrent la position et la planète put ainsi être observée pour la première fois le 23 septembre 1846 par Johann Gottfried Galle (de l'observatoire de Berlin) et Louis d'Arrest (un étudiant en astronomie), sur base des prédictions de Le Verrier. En janvier 1613, Galilée avait, en réalité, déjà vu Neptune mais il ne s'était pas rendu compte qu'il s'agissait d'une planète encore inconnue. Depuis sa découverte par Galle, Neptune n'a pas encore effectué un tour complet du Soleil puisqu'il lui faut 165 ans pour boucler son orbite, à une distance moyenne de 4,5 milliards de km de notre étoile. On considère généralement que Pluton est la planète la plus éloignée du Soleil mais son orbite, très elliptique, passe parfois à l'intérieur de celle de Neptune. Ainsi, récemment, Neptune a été la planète la plus éloignée du Soleil. Composée principalement d'hydrogène, d'hélium et de méthane (qui lui donne sa couleur bleue en absorbant la lumière rouge), d'un diamètre de 49.528 km (presque quatre fois celui de la Terre), Neptune est la plus petite des planètes géantes gazeuses de notre système. Elle est également la plus dense d'entre elles, ce qui fait que sa masse est supérieure à celle d'Uranus, pourtant légèrement plus volumineuse qu'elle. Bien que très éloignée du Soleil et ne recevant de ce fait que peu d'énergie, Neptune connaît les vents les plus violents du Système Solaire : ils peuvent atteindre les 2000 km/h (deux mille, vous avez bien lu…) ! La sonde américaine Voyager 2, la seule à avoir, en 1989, approché cette lointaine planète, a ainsi pu observer un anticyclone surnommé « la Grande Tache Sombre » dont la taille atteignait celle de la Terre et dont la vitesse dépassait 1000 km/h ! Contrairement à la célèbre « Grande Tache Rouge » de Jupiter, la « Grande Tache Sombre » de Neptune est fort variable en taille et en forme. A cause de la distance qui sépare la planète du Soleil, les températures peuvent y être plutôt fraîches : là où la pression atmosphérique atteint 1 bar (bref, là où elle est comparable à la pression atmosphérique terrestre), il règne un –200°C quelque peu frisquet. Par contre, en certains endroits de l'atmosphère, la température peut s'élever jusqu'à 475°C à cause de la compression des gaz dans les couches inférieures. Comme les trois autres planètes géantes du Système Solaire (Jupiter, Saturne et Uranus), Neptune est entourée d'un système d'anneaux, découverts dans les années 1980 suite à l'observation, depuis la Terre, de l'occultation d'une étoile par Neptune, et dont l'existence a été confirmée par Voyager 2. A l'heure actuelle, on aurait dénombré treize satellites de Neptune. Six d'entre eux ont été découverts par la sonde Voyager 2 au cours de son passage à proximité de la planète : Naïade, Thalassa, Despina, Galatea, Larissa et Protéus. Il s'agit d'objets de forme irrégulière, dont les diamètres s'échelonnent entre 54 km (pour Naïade) et 400 km (pour Protéus). Ils sont parmi les objets les plus sombres du système solaire; Protéus, par exemple, ne reflète que 6 % de la lumière qu'il reçoit (contre 11 % pour la Lune, par exemple). Leurs distances par rapport au centre de Neptune vont de 48.230 km pour Naïade à 117.650 km pour Protéus. Les satellites Triton et Néréide étaient connus depuis plus longtemps. Triton est le plus gros des satellites de la planète, avec un diamètre de 2704 km. L'astronome anglais William Lassell le découvrit en 1846, à peine un mois après la découverte de Neptune. Evoluant à une distance moyenne du centre de Neptune de 354.760 km, Triton est l'un des trois objets de notre système dont l'atmosphère est constituée principalement d'azote, les deux autres étant Titan (le plus